Liège débloque plus d’un million d’euros pour une salle de consommation de drogue (RTBF)

Après la proposition de motion adoptée quasi à l’unanimité, par le Parlement wallon et visant à la mise en place d’expériences-pilotes de dispositifs intégrés en réduction des risques liés aux assuétudes et à la toxicomanie dans les grandes villes wallonnes, le conseil communal de Liège a désigné à l’unanimité, lundi soir, la fondation privée Tadam en tant qu’opérateur de la mise en oeuvre, de la gestion et de l’animation d’une salle de consommation dite à moindre risque. (…)

Partant du principe qu’une compétence régionalisée « doit pouvoir s’exercer pleinement sans que la législation fédérale n’y fasse entrave« , la ville de Liège souhaite faire aboutir cette salle de consommation. Son ouverture pourrait intervenir en septembre prochain. Il s’agirait d’un centre intégré comprenant des services socio-médico-sanitaires et visant à amener les toxicomanes vers le secteur de l’aide et de soins, tout en permettant de sortir la consommation de stupéfiants de l’espace public.

Lire l’article : Liège débloque plus d’un million d’euros pour une salle de consommation de drogue (RTBF)

Sur le même sujet : Liège : un million d’euros pour une salle de consommation de drogue (Le Vif)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *