Politique des drogues : “La réduction des risques, ça marche” (Euronews)

Alors que la session extraordinaire de l’ONU sur les drogues 2016 (UNGASS) s’est tenue mi-avril, l’Europe se bat contre des nouvelles drogues de synthèses légales (…)

Les pré-négociations de l’UNGASS avaient laissé espérer aux ONG du secteur un fléchissement dans la guerre contre les drogues lancée dans les années 70. (…) Mais, comme le craignaient les ONG, l’accord maintient malgré tout le cadre prohibitif légal cherchant à s’attaquer à l’offre et à la demande plutôt qu‘à la réduction des risques.

Médecins du monde fait partie des ONG qui affirment haut et fort que la guerre contre les drogues est un échec là où les politiques de réduction des risques fonctionnent. Ils en sont témoins en mettant en pratique la réduction des risques tous les jours.

Olivier Maguet, membre du Bureau et Référent réduction des risques chez Médecins du Monde, explique leur point de vue, en quelques minutes.

Source : Politique des drogues : “La réduction des risques, ça marche” (Euronews)

via FEDITO BXL asbl

7 mai : Journée internationale de la Réduction des Risques

ihrd2016Le 7 mai, c’est la journée internationale de la Réduction des Risques liés à l’usage de drogues.

« La réduction des risques est une stratégie de santé publique qui vise à prévenir les dommages liés à l’utilisation de « drogues ». Elle concerne tous les usages, qu’ils soient expérimentaux, récréatifs, ponctuels, abusifs ou inscrits dans une dépendance. La réduction des risques peut également s’adresser aux personnes qui s’apprêtent à consommer une drogue pour la première fois.  Les risques principalement associés aux drogues sont les risques de dépendance, de lésions somatiques et les risques psychosociaux.  Ils peuvent avoir pour conséquences une morbidité, une mortalité et une exclusion sociale que ces stratégies visent à réduire. Cette approche s’inscrit dans une démarche de promotion de la santé physique, mentale et sociale.  La RdR se distingue de la prévention de l’usage et des traitements, dont elle se veut complémentaire. » extrait de la Charte de la réduction des risques

Montrez votre soutien à cette démarche, parlez en autour de vous, rejoignez l’événement sur Facebook et utilisez le hashtag #IHRD16 sur Twitter

Pour en savoir plus sur la Réduction des risques en Belgique n’hésitez pas à visiter les différentes rubriques de ce site!

Carnet du risque : Actions de réduction des risques en milieu carcéral

Carnet du risque : Actions de RdR en milieu carcéral Modus Vivendi vient de publier un Carnet du risque reprenant l’analyse quantitative des données récoltées au cours des opérations « Boule-de-Neige » dans 4 prisons wallonnes de 2009 à 2014.

Les Opérations « Boule de Neige » menées en prison  visent à sensibiliser un certain nombre de détenus  aux risques liés à l’usage de drogues et aux moyens de les réduire. Reposant principalement sur le principe  de la sensibilisation par les  pairs, des détenus (ex)usagers de drogues  vont à la rencontre d’autres  détenus afin de les sensibiliser à des thèmes directement en lien avec leur santé.

 Lire la suite

24ème conférence internationale de RdR en images

harm reduction conference 2015La 24ème conférence internationale de réduction des risques s’est tenue du 18 au 21 octobre 2015, à Kuala Lumpur.

Organisée tous les deux ans depuis 1990, cette conférence vise à permettre aux acteurs professionnels, usagers, décideurs politiques -étatique ou des nations unies-, professionnels du monde judiciaire… à partager ses connaissances, rencontrer des experts et promouvoir de meilleures pratiques, fondées sur des preuves scientifiques, dans le domaine de la réduction des risques.

Elle a accueilli près d’un milliers de participants de 80 nationalités différentes. La thématique de l’édition 2015 était le courage politique et l’importance du leadership (« Call for Leadership »).

L’équipe de Drugreporter (Hongrie) s’est rendue sur place et nous a ramené 26 vidéos des conférences et interventions importantes.

La conférence internationale de réduction des risques est organisée par le réseau international de la RdR (IHRA).

En savoir plus :

Vers une décennie de réduction des risques (#HarmReductionDecade)

logo_HRIA l’occasion de la 24e conférence internationale sur la réduction des risques et dans la perspective de la Session extraordinaire de l’Assemblée Générale de l’ONU sur les drogues (UNGASS) de 2016, Harm Reduction International, lance un appel aux gouvernements et organisations internationales à :

  • Approuver et adopter la réduction des risque comme un principe clé des politiques drogues;
  • Réaffecter une partie des moyens actuellement alloués à la lutte contre les drogues et à la répression, vers la santé, la prévention et la réduction des risques;
  • Mettre fin à la criminalisation des usagers de drogues.

Cet appel, ou Déclaration de Kuala Lumpur, est intitulé Vers une décennie de réduction des risques.

Vous pouvez découvrir et soutenir l’appel sur le site web dédié : Harm Reduction Decade

Vous pouvez également rejoindre l’événement Thunderclap afin de soutenir l’appel via vos réseaux sociaux.

Sur Twitter, le hashtag de l’appel est #HarmReductionDecade.

(source : feditobxl)

Action Support don’t Punish 26/06/2015 – Bruxelles

Aujourd’hui avait lIMG_1079ieu la campagne mondiale « Support. Don’t Punish. » à l’initiative du Consortium International sur la Politique des Drogues (IDPC) et des Nations Unies. Cette campagne a pour but de promouvoir des politiques en matière de drogue qui respectent les droits humains et protègent la santé publique ; elle demande également aux gouvernements de mettre fin à la guerre contre la drogue.

A Bruxelles, un rassemblement symbolique d’usagers de drogues, de professionnels de la santé et de représentants de la société civile, s’est tenu ce vendredi midi à la place Poelaert (devant le Palais de Justice) pour partager un thé au chanvre et relayer les informations concernant cette campagne (communiqué de presse, ballons, tee-shirts, …).
IMG_1020
Différentes associations, dont entre autres, la Fedito Bxl, Modus Vivendi, la Liaison antiprohibitionniste, Dune, Free Clinic, Spuitenruil Vlaanderen, … étaient présents pour sensibiliser l’opinion publique quant aux dommages causés par les politiques actuelles relatives aux drogues.

Cette année, le focus était mis sur la dépénalisation de la détention de drogues afin de soulager la justice et contrer le phénomène de surpopulation carcérale.